PAMPELUNE


PAMPELUNE
PAMPELUNE

PAMPELUNE

Capitale de la communauté autonome de Navarre avec 179 250 habitants au recensement de 1991, Pampelune aurait été fondée par Pompée sous le nom de Pompaelo. Occupée par les Maures en 738, elle est reprise par les Basques au terme de leur avancée éclair en 750. On estime que le royaume de Navarre se créa un siècle plus tard avec García Ier, portant le titre de comte de Navarre. Ce petit royaume chrétien va alors se battre en permanence contre les Maures qui cherchent à l’occuper (ils y arriveront au Xe siècle avec al-Man ル r) et contre les Castillans et les Aragonais qui cherchent à s’agrandir à ses dépens. Dans ces conditions, les comtes de Navarre se rapprochèrent alternativement des Maures (tentative de mariage avec une fille du sultan) ou des Français (mariage de Sanche le Fort avec la fille du comte de Toulouse). Le jeu des alliances permet même à un Thibaud de Champagne d’être roi de Navarre, en 1234. Par la suite, plusieurs rois de France, dont Henri IV, occupent le trône de Navarre. Le capitaine López de Recalde, futur saint Ignace de Loyola, participa à des combats sous les murs de la ville en 1521, lorsque Jean III d’Albret, roi de Navarre, tenta de la reprendre à Ferdinand le Catholique qui s’en était emparé neuf ans auparavant. La Navarre va se trouver au cœur de tous les problèmes monarchiques de l’Espagne de la Reconquête et de l’unité. Occupée deux fois par les troupes napoléoniennes, la ville est le centre du carlisme et défend ses privilèges avec acharnement. Elle garde un certain nombre de particularismes locaux qui sont maintenus après la guerre civile en récompense de l’aide accordée au général Franco. En 1952, elle a accepté l’installation d’une université très active dépendant de l’Opus Dei. Elle est redevable de sa célébrité aux fêtes de la San Fermín et aux lâchers de taureaux qu’Hemingway a longuement décrits. L’agglomération de Pampelune rassemble presque la moitié de la population de Navarre. La ville est au centre d’une région agricole (céréales, vigne), mais l’industrie (fabrication de matériel de transport, de produits métallurgiques, imprimerie, chimie) est présente dans la périphérie de la ville.

Pampelune
(en esp. Pamplona, en basque Iruña) v. d'Espagne; 183 500 hab.; cap. de la communauté auton. de Navarre. Centre industriel.
Cath. (XIVe-XVe s., façade du XVIIIe s.).
Cap. du royaume de Navarre en 905, la ville fut prise par les Espagnols (1512) à Jean III d'Albret, qui tenta en vain de la reprendre (1521).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Pampelune — Pampelune …   Wikipédia en Français

  • Cuenca de Pampelune — Pampelune     Pays …   Wikipédia en Français

  • Mairie de Pampelune — La mairie de Pampelune pendant les Sanfermines …   Wikipédia en Français

  • Rocade de Pampelune — PA 30 Rocade de Pampelune Longueur 23 km De Gazolaz Intersections A 15, PA 33, PA 34 Vers …   Wikipédia en Français

  • Casco Antiguo de Pampelune — Casco Antiguo/Alde Zaharra …   Wikipédia en Français

  • Fêtes de Pampelune — Fêtes de San Fermín À l heure de l apéritif, calle San Nicolás Les Fêtes de San Fermín, ou Sanfermines (Fêtes de Saint Firmin, en français), sont les fêtes célébrées annuellement du 6 au 14 juillet, à Pampelune, capitale de la Navarre (Espagne),… …   Wikipédia en Français

  • Palais épiscopal de Pampelune — Portail du Palais Épiscopal de Pampelune Présentation Nom local Palacio Episcopal de Pamplona Culte Catholicisme …   Wikipédia en Français

  • Palais Épiscopal de Pampelune — Portail du Palais Épiscopal de Pampelune. Le Palais épiscopal de Pampelune est un bâtiment baroque du XVIIIe siècle. Bien que Pampelune soit, depuis l époque wisigothi …   Wikipédia en Français

  • Cathedrale Santa Maria de Pampelune — Cathédrale Santa Maria de Pampelune Cathédrale Notre Dame de Pampelune Vue générale de l édifice Nom local Catedral de Santa María de Pamplona …   Wikipédia en Français

  • Cathédrale Santa Maria De Pampelune — Cathédrale Notre Dame de Pampelune Vue générale de l édifice Nom local Catedral de Santa María de Pamplona …   Wikipédia en Français